Carte d'identité 

Ville : Hannut.........................................................

Arrondissement : Huy-Waremme......................

Province : Liège.....................................................

Population : 16.774 habitants...........................

dont 48% de femmes...........................................

52% hommes........................................................

plus de 67 nationalités.........................................

un peu plus de 7000 logements..........................

environ 100 naissances par an.............................

age moyen de 41,6 ans.........................................

Superficie : 86,35 km²..........................................

Densité : 194 habitant/km²................................

Bâti : 32% de son bâti date d'avant 1900, 35% de son bâti sont des fermes et châteaux ..........

Pôle économique : 56 entreprises structurantes.........................................................

Revenu moyen : 25.473€.....................................

Taux de chômage : 9,4%.....................................

Emploi : 2.543 ETP................................................

HANNUT

un plaisir à construire

Un enjeu : devenir d’ici 5 ans « une Ville destination »

 

  • Le cadre administratif

La commune de Hannut est formée, depuis la fusion de 1977, de la ville même et de 17 autres anciennes communes. Elle se compose d’Abolens, d’Avernas-le-Bauduin, d’Avin, de Bertrée, de Blehen, de Cras-Avernas, de Crehen, de Grand-Hallet, de Lens-Saint-Remy, de Merdorp, de Moxhe, de Petit-Hallet, de Poucet, de Thisnes, de Trognée, de Villers-le-Peuplier et de Wansin.

  • Le milieu

Hannut et ses villages se localisent principalement au nord de la Hesbaye, au milieu des terres limoneuses et fertiles. Les campagnes hannutoises sont le parfait exemple de paysage d’openfield, c’est-à-dire d’un ensemble de champs sans clôture. Le territoire de Hannut possède peu de zones boisées et de réserves de chasse. Seules quelques peupleraies et quelques groupes de saules qui s’alignent parmi les prairies à fond humide, marquent le paysage.

La commune est donc historiquement liée à l’agriculture, par la richesse de sa terre limoneuse. Cette dernière marque les paysages, l’économie, la démographie, ainsi que l’urbanisation. Elle est aujourd’hui caractérisée par de grandes cultures intensives, d’une part et d’autre part par le développement de son économie et de son attractivité urbaine. Elle s’est historiquement construite autour du commerce qui s’organisait autour des deux axes routiers qui la traversent.   

  • L’espace urbain

​Idéalement située à la limite de plusieurs provinces (Liège, Namur, Brabant-Wallon, Brabant flamand et Limbourg) et le long de grands axes routiers, la Ville de Hannut a su tirer parti de cette situation géographique. Elle a veillé à développer les aménagements urbains notamment en termes de mobilité et espaces publics pour devenir, au bénéfice des hannutois et des communes environnantes, un pôle urbain attractif au sein de la Hesbaye tant d’un point de vue commercial et économique, que scolaire, sportif, culturel et touristique dû notamment à l’arrivée en 2020 d’un parc aquatique « Plopsaqua ».

 

  • L’espace rural

Alliant centre urbain et cadre rural, Hannut a vu sa population exploser ces quinze dernières années tout en augmentant son cadre de vie et sa convivialité. La région de Hannut est une région de transition entre la Hesbaye liégeoise et la Hesbaye brabançonne. Les villages sont peu distants les uns des autres, tout au plus de 4 à 5 km. Entre chacun d’eux, s’étendent les campagnes.

Le mode de peuplement est la concentration en villages à l’intérieur d’une auréole de prés et de vergers. Les grosses fermes se situent aussi dans ce périmètre, parfois près de l’église, parfois à autre extrémité. De plus, on n’observe pas de fermes isolées en dehors du noyau villageois. Les villages forment souvent un plan en fonction du réseau des rues.

La règle de base de la densification urbaine est décroissante au fur et à mesure que l’on s’éloigne de l’hyper centre.

Présentation

  • Le schéma communal

Un premier schéma de structure avait été réalisé en 1995 avec déjà comme objectif principal de maîtriser l’urbanisation afin de limiter l’étalement urbain et de garantir l’utilisation parcimonieuse du sol dans le centre de Hannut et ses villages environnants.

Il avait également comme objectif de remédier aux problèmes de circulation, ce qui s’est concrétisé notamment par le projet de contournement, la réalisation de 2 grands ronds-points, l’amélioration des traversées des villages, le RAVeL …

La révision de ce schéma adoptée en 2014 vise à assurer un développement durable en luttant contre la dispersion de l’habitat, en optimisant le milieu bâti et le contexte socio-économique avec toujours la volonté d’améliorer la mobilité générale et le maillage écologique en préservant son cadre naturel.

Ce schéma devenu schéma de développement communal est basé sur le caractère rural de la commune comme force de développement et comme option politique générale : « Hannut, une ville à la campagne ».

Il se concrétise notamment par une carte d’affectation des sols avec localisation des pôles principaux et secondaires traduisant la volonté de densifier ceux-ci et de les identifier plus clairement.

Il est donc le référent pour gérer le défi démographique tout en préservant le caractère rural du 4280.

On y retrouve également les périmètres d’intérêt paysager avec les points de vue remarquables en vue de leur protection.

  • Le Guide communal d’urbanisme :

Un premier règlement communal est adopté en 1995. Il renvoie directement au plan des aires différenciées qui en fait partie intégrante et au plan des mesures d’aménagement du schéma de structure communal réalisé simultanément

Le récemment nommé « guide communal d’urbanisme » est remis au goût du jour en 2014 suite à une nouvelle analyse contextuelle définissant les prescriptions urbanistiques par aires différenciées.

 

  • Schéma communal de développement commercial (SCDC)

Hannut a été la première ville wallonne à disposer d’un schéma communal de développement commercial qui a force de règlement conformément au nouveau décret concernant les implémentations commerciales. Il permet de motiver les décisions en termes d’implantation commerciale, de définir la stratégie et le positionnement de l’offre commerciale qui structure le territoire de la Ville de Hannut en intégrant l’ensemble des éléments qui rendent un pôle attractif (mix commercial, jalonnement, mobilité, accessibilité, qualité du bâti, place making, etc).

L’enjeu est de maintenir l’équilibre de ses trois pôles commerciaux (rue de Landen, rue de Huy (Orchidée Plaza) et centre-ville) et d’attirer des grandes enseignes locomotives dans le pôle centre-ville et ainsi renforcer son rôle « shopping ».

  • Le Plan de Cohésion Sociale (PCS)

Le Plan de Cohésion Sociale est un dispositif social subventionné et impulsé par la Wallonie. Cette dernière soutient les pouvoirs locaux qui œuvrent à favoriser la cohésion sociale sur leur territoire.

Dans un contexte de précarisation et d’exclusion croissantes, le PCS permet de coordonner et développer un ensemble d’initiatives au sein des communes pour que chacun puisse vivre dignement en Wallonie. Le PCS poursuit deux objectifs, à savoir réduire la précarité et les inégalités en favorisant l’accès de tous aux droits fondamentaux et contribuer à la construction d’une société solidaire et coresponsable pour le bien-être de tous.

Comment ? Par une approche regroupant des questions sociales au service du citoyen pour développer un ensemble d’activités et de projets concrets.

Le PCS de Hannut met en place 17 actions sur le territoire comme les conseils consultatifs des seniors et des personnes en situation de handicap, des conférences santés et alimentaires, une formation « permis de conduire », un coaching en énergie ou encore la mise en place du plan canicule.

Mais le PCS s’appuie aussi sur un travail en réseau avec les partenaires associatifs et sociaux de la commune de Hannut. Dans cette poursuite de partenariat, le PCS et les acteurs locaux proposent des projets tels que la campagne Tip-Top pour prendre soin de sa santé et de son bien-être, la balade gourmande pour découvrir les services présents sur notre commune, des ateliers de resocialisation via l’asbl Inter-Actions, un service de garde-malades par l’intermédiaire de l’asbl Le Maillon ou encore une sensibilisation à la problématique des assuétudes.

La co-construction et la coresponsabilité sont les clés d’une société solidaire. C’est pourquoi le PCS de Hannut via la plateforme « Give a Day » offre l’opportunité de s’inscrire en tant que bénévoles ou de répondre aux demandes de bénévolats du tissus associatif hannutois. C’est par exemple devenir bénévole pour le Allo Taxi et son transport social à moindre prix, ou rejoindre l’équipe du Repair café de Hannut pour lutter contre le gaspillage en réparant vos objets cassés ou abîmés.

  • Le Plan communal de développement rural (PCDR) :

 L’Opération de Développement Rural (ODR) de Hannut est une réflexion collective sur l'ensemble des aspects qui font la vie d’une commune rurale : agriculture, économie, emploi, aménagement du territoire, urbanisme, environnement, mobilité, logement, actions culturelles et associative, ...

Après une première opération dans les années '90, la deuxième Opération de Développement Rural de Hannut constitue une belle occasion pour répondre aux attentes et besoins exprimés par la population. De cette réflexion est né un programme qui fixe des objectifs clairs à atteindre et des projets concrets à entreprendre principalement dans les villages, et ce pour une période de 10 ans (2018-2028). C'est le Programme Communal de Développement Rural, le PCDR.

Pendant toute la durée de l'opération, une Commission locale de développement rural (CLDR) épaule le Conseil communal et l’Administration communale. Cette commission est composée de citoyens de la commune et de représentants du Conseil communal.

Au total, 51 projets répondent aux objectifs de développement. Ces projets sont répartis en 3 lots de réalisation, certains font ou feront l’objet de subsides régionaux. En 2020, 9 projets étaient en cours tels que la réalisation d’un réseau de mobilité active, l’aménagement d’une zone naturelle à Grand-Hallet ou l’aménagement d’une Maison de village à Moxhe.

Plus d’infos https://www.odr-hannut.info/

 

  • L’Agenda 21, le Plan communal de Développement de la Nature (PCDN) et le Plan Maya :

La Ville de Hannut s’engage pour l’environnement depuis 2007, année durant laquelle le Conseil communal marque sa volonté de s’inscrire activement dans le développement durable en élaborant un Agenda 21. Cet outil permet de définir une stratégie et vision des actions et politiques à mener à moyen et long terme selon les principes du développement durable. La Ville.

En 2008, la Ville de Hannut va plus loin et signe la charte de son nouveau Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN) qui vise à préserver et améliorer la biodiversité de la commune, en faisant appel à la participation citoyenne. Chaque année, des projets en faveur de la nature sont menés à bien avec l’aide de bénévoles, qu’ils soient des citoyens, des agriculteurs, des entreprises ou associations.

En tant que commune Maya depuis de nombreuses années, la Ville de Hannut s’est engagée à mettre en place des projets favorables aux pollinisateurs, qu’il s’agisse de plantations de haies mellifères, d’installation d’hôtels à insectes, d’implantation de prés fleuris ou d’activités de sensibilisation. La Ville travaille en collaboration avec des apiculteurs de son territoire et produit même son propre « miel de H ».

  • Le Plan d’Actions en faveur de l’Energie durable et du climat (PAEDC) :

Consciente que ses efforts ne sont pas suffisants pour répondre aux défis climatiques actuels, lutter contre le réchauffement climatique, sauvegarder la biodiversité et développer la résilience des écosystèmes, la Ville de Hannut a décidé d’élaborer une vision stratégique de réduction d’émissions de gaz à effet de serre de son territoire. La commune adhère alors à la structure proposée par la Province de Liège dans le cadre de la campagne « POLLEC 2 » et signe la Convention des Maires en 2016. Trois ans plus tard, le Conseil communal valide le Plan d’Actions en faveur de l’Energie durable et du Climat (PAEDC ou Plan Climat) de la Ville de Hannut. Il s’agit d’un engagement clair de la commune à mener des actions en faveur du climat, selon principes du développement durable.

 

  • Plan communal cyclable :

En 2018 la ville de Hannut a approuvé la mise en place du groupe « Hannut à vélo » en charge de rédiger un plan communal cyclable axée autour des volets "infrastructures", "stationnement" et "information/sensibilisation". Ce plan communal cyclable a vu le jour en juillet 2018.

 

  • Réseau de mobilité active :

L’étude ayant pour objet « Mobilité – Réalisation d’un réseau de mobilité active sur le territoire communal – Etudes » - sera finalisée début 2021.

La ville en collaboration avec la FRW a désiré aller plus loin et a intégré dans son cahier des charges la mobilité piétonne.

Etude de faisabilité visant à inventorier les connexions piétonnes et cyclables les plus pertinentes en vue de créer un réseau de mobilité active au sein des villages et de l’hypercentre vers l’ensemble du territoire communal.

Cette étude regroupe trois fiches projets de l’ODR :

Amélioration des chemins et sentiers intra-villageois

Réalisation du contournement lent et de ses liens vers Hannut-centre

Création et valorisation d’un réseau de mobilité douce

 

  • Etude numérique

La récente étude numérique dont l’objectif est d’identifier les leviers à actionner pour dynamiser l’attractivité de la ville de HANNUT. Des enquêtes on line et sur le terrain ont permis de déterminer les défis à relever au travers d’une stratégie déclinée en un vaste plan d’actions.

Le premier défi est de permettre à HANNUT d’exister sur le net et de présenter les raisons de s’y rendre. En 5 ans, nous voulons faire de HANNUT une ville DESTINATION et non une ville que l’on traverse en axant le travail sur trois thématiques : renforcer les usages du centre-ville, rendre le cadre de vie plus agréable et développer la visibilité par la communication digitale de la ville et de ses acteurs.

Grandes études

Projets en cours ou à venir

Actions en lien avec les études présentées ci avant

  • Revitalisation du quartier de la gare

  • Rénovation urbaine : tracer les lignes de forces pour les 15 ans à venir

  • Restauration d’un cordon rivulaire le long de la Mehaigne.

  • Création d’un sentier didactique pour sensibiliser à la biodiversité à Avin, avec le PCDN.

  • Plantations de haies à Avin, Petit-Hallet et Grand-Hallet avec le PCDN et le Plan Maya.

  • Enherbement de tous les cimetières du territoire hannutois, mise en place de prés fleuris et d’hôtels à insectes.

  • Plantation d’arbres pour les naissances sur le territoire hannutois.

  • Organisation d’événements de sensibilisation à l’environnement (Journée de l’Arbre, Journée de l’Environnement, Hannut Ville propre, activités avec Natagora, « mercredis-nature » avec les Cercles des Naturalistes de Belgique, balades guidées à la découverte du patrimoine naturel, séances d’information pour les agriculteurs sur les MAEC et l’agroforesterie, …).

  • Mise sous statut de réserve naturelle du site des 7 Fontaines.

  • Ride and Buy : récompenser les comportements vertueux liés à la préservation de l’environnement par des points à valoir dans les commerces de proximité.

  • Rues cyclables : mise en place de plusieurs rues cyclables aux alentours de l’école Saint-Cœur de Marie.

  • Contournement lent de Hannut : création de 2 cheminements cyclo-piéton entre la rue de Tirlemont et l’Avenue Paul Brien – et création d’un bi-bande entre la rue de la Gohale et la Veille voie de Liège (chemin vicinal N°13).

  • Range-vélos/boxes sécurisés : la ville de Hannut va installer des range-vélos avec et sans auvent mais aussi des boxes à vélos sécurisés. Ces parkings vélos seront installés à des endroits stratégiques de la ville pour permettre une intermodalité. Une collaboration étroite avec les écoles est également prévue pour installer des parkings au sein des établissements scolaires, afin d ‘encourager les élèves à venir à l’école à vélo

  • Mise en place d’une stratégie touristique sur 4 ans axée sur le slogan « Hannut, un plaisir à créer » avec notamment l’organisation d’un festival du jeu.

  • Devenir d’ici cinq ans « une ville destination »

  • Structuration et développement de son économie par le développement de ses 3 pôles commerciaux et de la ZAE.

  • Construction d’une nouvelle infrastructure à l’horizon 2024 : business center / salle polyvalente et complexe hôtelier

Le saviez-vous ?
Hannut, insolite et méconnue...

  • C’est à Hannut que se déroule chaque année les 24 heures Puzzle. Cet évènement attire des équipes venant des quatre coins du monde.

  • C’est à Hannut qu’a eu lieu la première bataille de char de l’histoire.

  • Zénobe Gramme y séjourna.

  • Véronique Gallo humoriste, comédienne, auteure et créatrice de la série "Vie de mère » réside à Hannut.

  • Dans le village de

  • Hannut ne possède pas de buildings. La tour de l’église Saint-Christophe (seul vestige du moyen-âge) est probablement le bâtiment le plus haut du centre-ville.

  • C‘est à Hannut que se situe la plus importante collection de boîtes en fer blanc lithographié d’Europe. Elle se compose de plus de 59.000 boîtes.

  • Découvrez le centre-ville différemment en vous inscrivant au CLUEDO géant organiser par OZ « Escape Game »

  • Le projet Plopsaqua est né d’une participation du secteur privé et de deux partenaires publics, un francophone (la ville de Hannut) et un néerlandophone (la ville de Landen).

Attractions touristiques principales

Points d'entrée de la province du Limbourg et du Brabant wallon, Hannut possède de nombreuses facettes, ce qui en fait une entité attachante, mariant originalité et diversité.

Ses 17 villages offrent une variété de réseaux de balades VTT et pédestres sans oublier le RAVeL qui traverse le territoire du nord au sud.

Sa spécificité paysagère "l'Open Field" offre aux touristes des points de vue remarquables ponctués çà et là de tumuli (témoins d'une forte présence en période gallo-romaine), de clochers d'église et de fermes en carré, nous rappelant que son patrimoine est essentiellement rural et religieux.

L’âme de Hannut, c’est son tissu associatif particulièrement développé, qui propose de nombreuses manifestations à caractère socio-culturel, organisées tout au long de l'année.

Soulignons ses "cinq évènements phares" organisés tant dans le centre de Hannut que dans les villages : les 24 heures de Belgique de Puzzle, les festivités du 21 juillet, les animations des fêtes de fin d'année, le Cross international, le Village des saveurs qui nous rappelle que Hannut, c'est aussi l'artisanat et le bien manger !  

Plusieurs établissements HoReCa sont établis au centre-ville. Quelques restaurants renommés sont également installés dans les villages. Ce réseau est fréquenté par de nombreux visiteurs qui s’attardent volontiers dans les gîtes ruraux et chambres d’hôtes de l’entité.

Epinglons le développement d’infrastructure de loisirs en centre-ville et en périphérie : Le Golf et L’ULM à Avernas-le-Bauduin, le bowling et un escape game au centre, « l’atelier 9 », un atelier artistique à Lens-Saint-Remy et bien sûr l’arrivée du complexe aquatique « Plopsaqua ».

Insolite la superbe collection de boîtes en fer blanc lithographié d'Yvette Dardenne forme avec plus de 59.000 boîtes la plus importante collection d'Europe.